Maroc, dans le haut Atlas

Janick Lederlé a beaucoup voyagé au Maroc. Attirée par le grand Atlas et par ses populations de berbères, elle est restée souvent au détour d’un chemin, assise sur son tabouret, avec son chapeau de paille, à peindre des paysages, des villages, des personnages, le désert. Toujours, un homme, une femme avec un verre de thé à la menthe, des enfants autour d’elle, à rires, à regarder. C’est cette hospitalité doublée de la beauté du pays qui ont développé chez Janick cette passion du Maroc, et cette dévorante envie de nous faire partager ses émotions.